Violences des milices parrainées par le gouvernement : Washington et Paris mettent en garde Lomé

0

Selon ce bihebdomadaire, « Ceux qui ont eu l’idée funeste de mettre dans la rue les milices lors des marches du 18 et 19 octobre derniers et qui s’apprêtent à faire les mêmes choses lors des prochaines manifestations, avec même l’idée de rééditer le scénario de 2005, doivent surseoir à leur aventure mortifère, au risque cette fois-ci de s’attirer de graves ennuis ».

En effet, croit savoir cette parution, Washington et Paris suivent de près la situation politique actuellement tendue au Togo. Se basant sur ses sources, l’auteur de ce papier révèle que « les USA auraient même une liste des commanditaires civils comme militaires qui pourraient faire l’objet de poursuite, au cas où ce scénario se rééditait ».

Et de conclure : « Une chose est certaine, malgré les répressions, les violences des milices, les 14 partis de l’opposition ne lâchent rien. De même que les Togolais de la diaspora qui font ces jours-ci un lobbying afin que la CPI (Cour pénale internationale) s’invite dans le cas togolais. Le prochain test pour l’opposition, mais aussi le pouvoir, sera les manifestations des 7, 8 et 9 novembre prochains